Article

Comment se reconvertir à 30 ans ?

Date :

Vous avez 30 ans et vous souhaitez vous lancer dans une reconversion professionnelle ? Plusieurs raisons légitimes peuvent vous pousser à changer de cap. Besoin d’un nouvel équilibre vie professionnelle vie personnelle, erreur d’orientation, nouvelle opportunité qui s’offre à vous… Si vous êtes motivé, rien n’est impossible. Comment se reconvertir à 30 ans ? Découvrez pas à pas les étapes à ne pas louper pour un virage à 360° réussi à la trentaine.

Jeune entraîneur de football enseignant aux enfants sur un terrain de football avec motif graphique

Étape 1 d’une reconversion à 30 ans : faire le point sur sa situation professionnelle

Vous avez déjà quelques années d’expérience professionnelle derrière vous à 30 ans. Il est donc utile de faire le point sur votre situation actuelle pour vous fixer un cap de reconversion professionnelle.

Lister ce qui vous plaît dans votre job actuel

Rare sont les situations qui sont où toutes blanches ou toutes noires. Il y a souvent du bon à prendre dans votre profession actuelle, même si tout n’est pas parfait et que vous souhaitez vous reconvertir.

Par exemple, si vous êtes commercial, peut-être que la relation client est un aspect de votre métier qui vous plaît. Tout comme la performance commerciale.

L’idée de ce premier petit travail introspectif est de lister toutes les tâches que vous aimez faire dans votre quotidien professionnel. Bien les connaître vous permet de mieux affiner votre projet de reconversion professionnelle et de viser le bon secteur d’activité ou le bon métier. 

Lister ce qui ne vous plaît pas : ce qui motive votre projet de reconversion

À l’inverse de l’exercice qui précède, certaines missions de votre emploi peuvent fortement vous désintéresser. C’est le moment de les identifier pour vous assurer que vous ne croiserez plus leur chemin dans vos expériences futures.

Par exemple, vous ne supportez plus les multiples reportings à réaliser dans votre métier de commercial ? À l’avenir, il vous faudra cibler des fonctions avec plus d’autonomie. 

Les raisons qui motivent votre reconversion professionnelle à 30 ans peuvent aussi se situer sur le plan des valeurs ou des conditions de travail : 

  • Vous cherchez un emploi avec plus de sens.
  • Vous cherchez une entreprise éthique.
  • Vous cherchez un meilleur équilibre vie personnelle – vie professionnelle.
  • Vous cherchez un meilleur salaire.
  • Vous cherchez plus de reconnaissance.
  • Après un burn-out, vous cherchez une entreprise qui affiche le bien-être au travail de ses salariés en top de ses priorités.

Bien les identifier est primordial pour que votre projet de reconversion soit couronné de succès.

Hiérarchiser vos priorités professionnelles

Après avoir identifié les raisons qui motivent votre changement de cap professionnel, il est important de les hiérarchiser. Toutes ne sont pas forcément à mettre sur le même plan.

Partir en quête du job idéal peut parfois s’avérer plus difficile que prévu. En ayant priorisé vos souhaits professionnels, vous serez plus en capacité de savoir où faire des compromis.

Étape 2 : se reconvertir, mais dans quoi ?

Une reconversion professionnelle peut être l’aboutissement d’un rêve d’enfant jamais encore exaucé. Mais pour certains actifs, il peut être plus difficile d’identifier le prochain métier.

Il est alors possible de s’entourer d’un coach de la reconversion. Il vous aidera à y voir plus clair sur les pistes professionnelles à suivre à 30 ans. L’Apec, Pôle emploi ou encore le Conseil en évolution professionnelle (CEP) mettent à votre disposition des professionnels qualifiés pour vous accompagner dans vos choix de carrière.

Si vous êtes un peu perdu sur l’étendue de vos compétences acquises, sur vos compétences transférables, sur les atouts ou les faiblesses de votre profil, un bilan de compétences peut aussi vous être proposé.

Construire un projet réaliste qui tient la route est votre priorité pour une reconversion réussie. C’est même la clé pour éviter toute désillusion entre ce que vous espériez de votre futur métier et la réalité de terrain.

Reconversion vers un métier sans diplôme

En pleine préparation de votre projet de reconversion professionnelle, vous pouvez vous orienter vers un métier qui ne nécessite pas de diplôme précis. 

Certains secteurs d’activité permettent une reconversion immédiate, sans passer par la case formation. Les métiers de la restauration, du transport, de la logistique et de la vente en sont des exemples.

Parfois même, ce sont les entreprises qui recrutent qui forment directement leurs nouveaux collaborateurs. C’est par exemple le cas de l’immobilier. La motivation est alors le moteur, plus que l’âge.

Reconversion vers un métier avec diplôme

Les emplois qui exigent des connaissances pointues ou des techniques particulières ne sont accessibles qu’après avoir suivi une formation et obtenu un diplôme.

C’est par exemple le cas des métiers manuels, des métiers du secteur de la santé ou de ceux de l’informatique.

Reconversion dans l’entrepreneuriat

À 30 ans, et après une dizaine d’années d’expérience, vous avez peut-être envie de vous lancer à votre compte.

Créer ou reprendre une entreprise ne s’improvise pas du jour au lendemain. Mieux vaut avoir de solides bases de connaissance pour éviter toutes les embûches.

Reconversion vers un métier d’avenir

Prenez garde de vous réorienter vers un métier porteur ces prochaines années. Inutile d’investir du temps et de l’argent pour un emploi qui n’embauche plus.

Pour vous assurer que vous ne rencontrerez pas de difficulté d’emploi, faites un tour sur les jobboards et consultez le nombre d’offres d’emploi disponibles. Si elles sont nombreuses, c’est bon signe.

Étape 3 d’une reconversion professionnelle à 30 ans : choisir la bonne formation

La formation initiale, si vous reprenez vos études de zéro, et la formation continue permettent d’atteindre votre objectif professionnel de reconversion à 30 ans. Elles vous donneront un socle de connaissances et de compétences nécessaires pour exceller dans vos nouvelles fonctions.

Reste à trouver la formation adaptée.

Par exemple, si vous vous orientez vers les métiers des RH, du management, de la gestion de projet et du commerce, les formations d’Evocime sont faites pour vous. De nombreux programmes certifiants ont été élaborés pour vous permettre de vous donner les bases d’un métier, en 3 mois : 

Bon à savoir : votre CPF peut vous aider à financer votre formation dans le cadre d’une réorientation. Renseignez-vous directement auprès de l’organisme de formation sélectionné.

Étape 4 : quitter son entreprise pour une reconversion à 30 ans réussie

Si vous êtes en poste au moment de votre reconversion professionnelle, profitez de cette sécurité financière pour établir des bases stables et bien débroussailler votre projet.

Votre CDD ou votre CDI vous permet de toucher chaque mois votre salaire, tout en peaufinant vos nouveaux objectifs professionnels.

Selon votre besoin en formation et les modalités de cette dernière, vous pourrez parfois apprendre les bases de votre nouveau métier tout en continuant à travailler. Soit que vous suiviez des cours du soir ou pendant un congé sans solde, soit que votre employeur accepte que vous vous formiez sur votre temps de travail.

Lorsque vous serez prêt, plusieurs possibilités s’offrent à vous pour rompre votre contrat de travail : 

  • La démission.
  • La rupture conventionnelle.

Reconversion professionnelle à 30 ans, ce qu’il faut retenir

Les trentenaires peuvent parfaitement se reconvertir. Après quelques années d’expérience, il est même plus facile d’identifier ce qui est important et ce qui ne l’est pas dans la sphère professionnelle.

Si votre carrière future est plus nébuleuse, l’accompagnement et les conseils d’un coach peuvent vous permettre d’y voir plus clair. Tout comme la réalisation d’un bilan de compétences, finançable avec votre CPF.

Pour une reconversion professionnelle réussie à 30 ans, suivre un plan d’action est nécessaire pour se donner les meilleures chances d’atteindre son objectif : 

  1. Faire le point sur sa situation actuelle.
  2. Identifier un secteur ou un métier de reconversion.
  3. Choisir la formation qu’il vous faut (reprendre ses études ou opter pour la formation continue).
  4. Quitter son employeur actuel.

À la trentaine, votre changement de carrière professionnelle est à portée de main ! 

Partagez cette actualité
Mathilde Hardy
Rédactrice web SEO

Je suis rédactrice web SEO et fondatrice de l’agence Les Nouveaux Mots, spécialisée dans l’emploi, l’éducation, la formation, l’immobilier et le droit depuis plus de 10 ans. J’ai à cœur de vous apporter une expertise fiable et pointue pour vous accompagner dans toutes vos problématiques du quotidien.

Notre blog

Sportif montant un escalier pendant son entraînement avec motif graphique
Article

Durée : 11 min

5 exemples de métiers porteurs pour réussir sa reconversion professionnelle

En pleine réflexion sur votre reconversion professionnelle, vous souhaitez vous orienter vers un emploi où le plein emploi est assuré ? Vous avez bien raison ! Un métier porteur est une garantie d’employabilité. Bien souvent, les conditions de travail et la rémunération sont conséquentes. Pour ne pas vous tromper, nous vous proposons 5 métiers porteurs qui ont le vent en poupe et pour lesquels les offres d’emploi sont nombreuses. Formation, compétences clés, rémunération, missions… Nous vous dévoilons tous leurs secrets pour vous aider à faire le bon choix. Bonne lecture !

Découvrir
Surfeur debout à la plage avec planche de surf avec motif graphique
Article

Durée : 7 min

Comment se reconvertir quand on est en CDI ?

Se reconvertir, y compris si vous êtes actuellement en CDI, c’est possible. Ce peut être même une chance puisque vous pourriez continuer à percevoir votre salaire tout en préparant votre projet. Il n’en demeure pas moins que certaines étapes clés doivent être respectées pour bien faire les choses, ne pas vous mettre dans l’embarras financier et travailler au mieux votre employabilité. Comment se reconvertir quand on est en CDI ? Découvrez la marche à suivre et nos meilleurs conseils pour réussir haut la main votre transition professionnelle.

Découvrir
Groupe de supporters multiethniques célébrant la victoire de leur équipe avec motif graphique
Article

Durée : 3 min

Pourquoi former ses équipes à l’intelligence artificielle ?

Ce n’est plus un secret pour personne, à l’heure des Chat GPT, Midjourney et du machine learning, l’intelligence artificielle est en passe de bouleverser le monde du travail tel que nous le connaissons. Mais cette nouvelle technologie fait débat. Alors que certains craignent d’être remplacés par les machines, d’autres ont compris que l’IA générative se révèle un outil formidable, porteur de toutes nouvelles opportunités. Comment tirer parti de l’intelligence artificielle au quotidien ? Quels outils utiliser pour améliorer ses performances ? Comment faire comprendre l’intérêt de cette technologie à ses équipes et les former ?

Découvrir
Voir les articles du blog