Quelles sont les compétences clés pour devenir un bon chargé des ressources humaines (RH) ?

Vous souhaitez relancer votre carrière et vous former pour devenir chargé des ressources humaines ? Ce métier a le vent en poupe et ne connaît pas de difficulté de recrutement. Les ressources humaines (RH) sont au cœur des préoccupations des entreprises. Que ce soit pour fidéliser les salariés en poste ou pour recruter les talents de demain. Pour vous donner les meilleures chances d’être embauché en tant que chargé des RH, découvrez les compétences clés à mentionner sur votre CV. Mais aussi les formations disponibles pour obtenir le niveau requis et le salaire espéré. Bonne lecture !

Les vieux et les jeunes sportifs se saluent sur l'herbe avec motif graphique

Qu’est-ce qu’un chargé des ressources humaines ?

Le chargé des ressources humaines est le gardien du capital humain d’une entreprise

C’est sur lui que repose essentiellement la gestion du personnel : de la planification des effectifs au recrutement en passant par la gestion des carrières et des performances.

Le chargé des RH a un rôle fondamental au sein d’une organisation.

Quel est le rôle d’un chargé des ressources humaines ?

Le chargé des RH a un rôle pivot dans l’entreprise : il doit apporter des réponses concrètes aux besoins humains de l’entreprise pour garantir son bon développement. Autrement dit, il est le référent humain de celle-ci.

Quelles sont les missions des chargés RH ?

Les missions du chargé des ressources humaines sont à 360 degrés au sein de la direction des ressources humaines. 

Très variées, elles diffèrent cependant d’une entreprise à une autre, selon sa taille et ses besoins.

Les chargés RH sont amenés à :

  • Gérer le cycle de vie des salariés, du recrutement à la sortie de l’entreprise (offboarding).
  • Prévoir la formation des salariés dans un plan de formation.
  • Suivre les performances des collaborateurs. Notamment pour identifier les talents.
  • Résoudre et gérer les conflits internes.
  • Participer à l’élaboration de la politique RH et à sa mise en œuvre
  • Communiquer avec la direction, les instances du personnel et les employés.
  • Mener le dialogue social.

Les chargés RH ont également pour mission de maintenir un environnement de travail sain et productif.

Enfin, ces professionnels sont souvent impliqués dans la planification stratégique des effectifs et le développement des talents.

Quelles sont les hard skills indispensables d’un bon chargé des ressources humaines ?

Un bon chargé des ressources humaines doit avoir dans son escarcelle plusieurs compétences techniques pour mener à bien ses missions.

1. Maîtriser les étapes et les outils du recrutement

Il doit être en mesure de mener un recrutement de bout en bout : de l’identification d’un besoin humain jusqu’à l’onboarding dans les locaux de l’entreprise.

Pour l’aider dans sa tâche, il doit maîtriser les outils du recrutement. Par exemple, il doit savoir manier un ATS et un logiciel de multidiffusion des offres d’emploi. 

2. Maîtriser les logiciels de gestion administrative du personnel

Les missions du chargé RH sont nombreuses et parfois chronophages. 

Pour lui permettre de se concentrer sur des missions à haute valeur ajoutée, il doit savoir utiliser des outils de gestion administrative. Par exemple, un logiciel de paie, un logiciel de gestion des congés et des absences ou un ATS.

3. Établir un plan de formation

Pour garantir les performances des collaborateurs dans l’entreprise, le chargé RH doit identifier les formations nécessaires. Pour cela, il met en place un plan de formation des salariés et un plan de développement des compétences.

La formation est un moyen efficace pour permettre une montée en compétences des talents de l’entreprise. Mais aussi pour les fidéliser.

4. Gérer les performances

La gestion des performances c’est l’évaluation objective et constructive du rendement des employés. Autrement dit, opérer un suivi minutieux de leurs performances pour garantir la compétitivité de l’entreprise.

5. Connaître le droit du travail 

Les chargés des ressources humaines doivent avoir une compréhension approfondie des lois du travail et des réglementations en vigueur.

Quelles sont les soft skills indispensables d’un bon chargé des ressources humaines ?

Les compétences interpersonnelles, appelées soft skills ou compétences comportementales, sont tout aussi importantes que vos connaissances techniques aux yeux des recruteurs.

Ces savoir-être définissent la manière dont vous interagissez avec les personnes au sein de l’entreprise.

1. La communication

Votre capacité à transmettre clairement et efficacement l’information est essentielle pour éviter les confusions, la recherche d’un message caché ou la désinformation.

Que ce soit par le biais d’un écrit, mail, communiqué, affichage, ou à l’oral, vos messages doivent être compréhensibles à tous les niveaux de l’organisation.

2. L’empathie

Vous serez souvent amené à gérer des situations émotionnelles complexes, que ce soit lors de résolutions de conflits ou de discussions sur des problèmes personnels. Votre capacité à comprendre et à gérer les émotions des autres est alors fondamentale.

L’empathie permet de créer des relations solides en reconnaissant et en comprenant les émotions des collaborateurs.

3. La flexibilité 

En tant que chargé des ressources humaines, vous jonglez avec plusieurs responsabilités et plusieurs délais à tenir simultanément. Tout en acceptant une part d’aléa dans votre planning établi. 

Vous devez avoir une forme de souplesse qui vous permet de vous adapter à toutes les situations.

Une organisation efficace est primordiale pour mener à terme tous vos projets dans les délais établis.

4. La résolution de conflits

Votre rôle est d’identifier, de désamorcer puis de résoudre tous les conflits qui peuvent naître en interne. 

Les solutions proposées doivent répondre aux besoins de chacun tout en préservant les intérêts de l’entreprise.  

5. La discrétion

C’est votre capacité à traiter les informations confidentielles de manière responsable.

Dans le traitement de dossiers disciplinaires ou de problèmes de confidentialité, la discrétion est votre alliée.

Quel diplôme obtenir pour devenir chargé des ressources humaines ?

Il n’existe pas une seule voie d’étude pour devenir chargé des ressources humaines.

La plupart des professionnels ont un diplôme d’école ou d’université de niveau Bac +3 à Bac +5 en ressources humaines, droit social, psychologie, gestion ou domaine similaire.

Bon à savoir : il est très formateur et différenciant sur le marché du travail de mener de front ces études avec un apprentissage en entreprise, pendant 1 ou 2 ans. 

Quelle formation suivre pour devenir chargé des ressources humaines ?

En formation initiale, pour décrocher un emploi de chargé des ressources humaines, vous pouvez suivre les formations suivantes : 

  • Niveau Bac +2 :
    • BTS Gestion de la PME BTS, Assistant de Manager.
    • DUT GEA (Gestion des Entreprises et des Administrations).
  • Niveau Bac +3
    • Licence en ressources humaines.
    • Bachelor RH.
  • Niveau Bac +5
    • Master en ressources humaines.
    • MBA Ressources humaines.

En formation continue, vous pouvez obtenir des certifications liées aux métiers des ressources humaines. Des formations spécifiques en gestion des ressources humaines dans l’entreprise sont dispensées par des organismes sérieux. 

Par exemple, Evocime, organisme de formation spécialisé en RH, management, gestion de projet, ingénierie pédagogique et commerce propose des formations RH pour tous ceux qui souhaitent changer de métier.

Une reconversion en tant que chargé des ressources humaines est-elle possible ?

Oui, une reconversion professionnelle vers le métier de chargé des ressources humaines est tout à fait envisageable. 

De nombreuses compétences transférables peuvent être valorisées. 

Mais il est recommandé de suivre une formation spécialisée pour acquérir le socle de connaissances spécifiques à cet emploi.

Quel est le salaire d’un chargé des ressources humaines ?

Le salaire d’un chargé des ressources humaines dépend de plusieurs facteurs, notamment l’expérience, le niveau de formation et la taille de l’entreprise.

  • Moins de 2 ans d’expérience : salaire entre 32 et 35 000 euros brut par an.
  • Entre 2 et 5 ans d’expérience : salaire entre 35 et 40 000 euros brut par an.
  • Entre 5 et 10 ans d’expérience : salaire entre 40 et 45 000 euros brut par an.
  • Entre 10 et 15 ans d’expérience : salaire entre 45 et 50 000 euros brut par an.
  • Plus de 15 ans d’expérience : salaire entre 50 et 55 000 euros brut par an.
Généraliste RH 0-2 ans 2-5 ans 5-10 ans 10-15 ans 15 ans et +
Assistant RH 25-28 28-35 35-38 40-45 45-50
Chargé RH 32-35 35-40 40-45 45-50 50-55
RRH/HR manager 42-50 45-55 50-65 60-75 75-90
HR BP 42-45 45-55 50-70 60-85 80-120
DRH 70-75 75-90 85-100 100-130 120-200
RRH site industriel 45-55 50-60 60-70 65-85 80-100

Source : Étude de rémunérations 2024, Michael Page.

Chargé des ressources humaines, et après ?

Le métier de chargé des ressources humaines offre diverses opportunités d’évolution

Avec de l’expérience, vous pouvez accéder à un poste de : 

  • Responsable des ressources humaines.
  • Directeur des ressources humaines.
  • Voire occuper des emplois à la direction générale des entreprises.

La spécialisation dans des domaines spécifiques tels que le recrutement, la gestion des talents ou la formation peut également ouvrir de nouvelles perspectives professionnelles.

Chargés des ressources humaines, ce qu’il faut retenir

Le métier de chargé des ressources humaines est dynamique, au cœur des préoccupations des entreprises et qui rayonne à 360 degrés. Son rôle de pivot offre des missions variées : le recrutement, le développement des compétences, la gestion des relations sociales, la mise en place de formations…

Détenir les compétences clés, suivre une formation adéquate et avoir une bonne compréhension des réalités du marché du travail sont cruciales pour décrocher un emploi de chargé des ressources humaines.

Le salaire, évolutif avec l’expérience, est confortable. 

Les offres d’emploi sont nombreuses, dans différents secteurs d’activité et pour toutes les tailles d’entreprise.

Avec une demande constante de professionnels RH qualifiés, il s’agit d’un choix de carrière prometteur pour ceux qui sont passionnés par la gestion de l’humain au sein des organisations.

Fiche métier : E-recruteur

La généralisation du digital et des outils numériques impactent tous les métiers. Ils sont à l’origine de l’apparition de nouvelles pratiques professionnelles toujours plus connectées. C’est le cas des recruteurs, dont l’activité a grandement évolué ces dernières années. Chasse sur LinkedIn, jobboards, entretiens en visio, CV vidéo… Aujourd’hui, le recrutement nécessite d’avoir de solides compétences en digital. Certains le pratiquent même en 100% numérique. On parle alors de e-recruteur.

Femme sautant par-dessus les obstacles pendant le parcours d'obstacles avec motif graphique

Le rôle du e-recruteur

Aussi appelé chef de projet e-recrutement, cyber recruteur ou encore recruteur en ligne, le e-recruteur élabore, met en œuvre et pilote des stratégies de recrutement pour son entreprise ou son client.

Création des fiches de postes, diffusion des offres d’emploi en ligne, gestion et entretien des jobboards et du site de recrutement de l’entreprise, chasse des meilleurs profils, sélection des candidats, il est en charge de l’entièreté du processus de recrutement de la définition des besoins de l’entreprise jusqu’à l’onboarding des nouveaux arrivants.

Comme un recruteur traditionnel, il gère l’ensemble de la politique de recrutement de l’entreprise, en revanche il peut s’appuyer sur internet, les réseaux sociaux et de nombreux outils digitaux pour remplir ses missions.

A l’écoute des besoins et objectifs de recrutement de l’employeur comme des attentes des candidats, il développe des processus de recrutement digitaux dans l’air du temps.

Missions

  • Définition des besoins en ressources humaines
  • Conception de la stratégie de recrutement
  • Rédaction des fiches de poste et des offres d’emploi
  • Diffusion des annonces (site internet, jobboards, réseaux sociaux…)
  • Sourcing de profils (LinkedIn, écoles…)
  • Réception et analyse des candidatures
  • Sélection des candidats (entretiens, tests métier…)
  • Gestion de budgets

Prérequis :

  • Bac+2
  • Aisance avec l’outil informatique et les nouvelles technologies
  • Connaissance des réseaux sociaux
  • Compétences en ressources humaines
  • Sens du relationnel et de la communication
  • Qualités d’écoute et sens de l’observation
  • Esprit d’analyse et de synthèse
  • Organisation et rigueur

Quelle formation pour devenir e-recruteur ?

Si vous souhaitez devenir e-recruteur ou si vous êtes recruteur et souhaitez approfondir vos connaissances en matière de pratique digitale, plusieurs options s’offrent à vous.

Chez Evocime, organisme de formation spécialisé en soft skills et en nouveaux métiers, nous avons créé une formation en e-recrutement appelée Chargé de recrutement numérique.  En seulement 3 mois, elle vous permet d’obtenir toutes les connaissances nécessaires à exercer en tant que e-recruteur. Cette formation est reconnue au titre du RNCP et équivaut à un bac+2.

Quel salaire ?

Le salaire d’un e-recruteur dépend de son niveau d’études, de l’entreprise dans laquelle il travaille, de sa région et de son expérience.

La rémunération d’un profil junior varie généralement entre 2000€ et 2500€ bruts par mois. Au fil des ans, elle peut atteindre 2900 à 3300€ bruts par mois.

Quelles perspectives d’évolution ?

En e-recrutement, il est possible d’exercer à son compte en tant que consultant, dans un cabinet de conseil, de recrutement spécialisé ou dans une grande entreprise dotée d’un service RH établi. Tout au long de sa carrière, un e-recruteur peut ainsi évoluer de l’un à l’autre.

Au fil des années et en fonction de ses expériences, le e-recruteur pourra également prétendre à une évolution vers un poste de DRH, de responsable de cabinet de recrutement, de chargé de développement RH ou de chef de pôle recrutement, en fonction de son mode d’exercice.

Fiche métier : E-formateur

Avec l’essor des webinaires, du e-learning, du microlearning et autres MOOC, le métier de formateur est en pleine mutation. Puisque l’essentiel de la formation professionnelle s’effectue désormais à distance et que la dynamique des cours en ligne est tout à fait différente, ces professionnels de l’enseignement doivent s’adapter. En ajoutant quelques cordes à leur arc, ils se transforment en véritables formateurs 2.0, capables d’animer des sessions de classes virtuelles ou de blended learning.

Equipe d'escalade en haut d'une montage avec motif graphique

Le rôle du E-formateur

Aussi appelé formateur numérique, formateur en e-learning ou en digital learning, ce professionnel de l’apprentissage anime des formations en présentiel ou à distance. Son rôle est de transmettre ses compétences sur un sujet d’expertise précis (hard skills ou soft skills) et de permettre à ses apprenants d’améliorer leurs compétences, d’approfondir leurs connaissances ou encore d’acquérir une nouvelle qualification.

Ce professeur 2.0 remplit les mêmes missions qu’un formateur traditionnel, à ceci près qu’il exerce en ligne, grâce à des supports digitaux interactifs, des outils numériques et une plateforme de visioconférence.

Il peut aussi bien enseigner à des étudiants qu’à des professionnels dans le cadre de la formation continue, des actifs en reconversion ou même des particuliers qui souhaitent approfondir leurs connaissances. Le E-formateur peut, à la fois, être un enseignant traditionnel qui s’est formé aux outils digitaux ou un neoformateur qui a directement appris le métier.

Missions du formateur numérique

Les missions d’un e-formateur couvrent un vaste champ allant de la préparation des cours à l’évaluation des compétences acquises par les apprenants. Dans le détail, il faut :

  • Assurer une veille documentaire
  • Concevoir des supports de cours numériques (PowerPoint, vidéos, serious games…)
  • Organiser les sessions de formation (inscription, gestion des plannings, des accès…)
  • Animer les classes virtuelles
  • Accompagner et suivre les apprenants (chat, mail, téléphone…)
  • Évaluer les apprenants au moyen de QCM, quiz en ligne, tests ou exercices
  • Améliorer sa formation en fonction des retours

Prérequis :

  • Bac +2
  • Sens de la pédagogie
  • Aisance à prendre la parole en public
  • Maîtrise des outils numériques (bureautique, outils collaboratifs et visioconférence)
  • Sens relationnel et de la communication
  • Capacités d’écoute et d’adaptation

Quelle formation pour devenir E-formateur ?

Nombre d’organismes de formations proposent des programmes dédiés à la formation continue des professionnels de l’enseignement. Forts de leur propre expérience du sujet, ils proposent de mettre leurs connaissances au service des professionnels de la filière avec des cursus spécialisés.

Chez Evocime, organisme spécialisé dans les nouveaux métiers, les softs skills et les contenus pédagogiques sur mesure, nous avons créé une formation spécifiquement adaptée à la problématique des aspirants e-formateurs. En seulement 3 mois (ou plus selon sessions), ce programme qualifiant permet d’obtenir un diplôme RNCP de niveau 5 (équivalent bac +2).

Au fil de leur apprentissage, les stagiaires découvrent notamment les clés d’une classe virtuelle réussie, comment scénariser un module de digital learning et les bases de l’utilisation d’un LMS (Learning Management System).

Quel salaire pour un E-formateur ?

La rémunération d’un E-formateur dépend de son mode d’exercice (salarié ou indépendant), de sa région et de son expérience. En général, un E-formateur peut prétendre à un salaire compris entre 1750 et 2500 € brut par mois.

Quelles perspectives d’évolution ?

Le digital learning est un secteur d’activité prometteur qui évolue vite. Au cours de sa carrière, un E-formateur dynamique pourra tour à tour exercer dans un organisme de formation en tant que salarié, en tant que consultant externalisé ou même à son compte auprès d’entreprises variées.

Après quelques années d’expérience, il pourra mettre son expertise au service de son organisation et accéder à des rôles d’encadrement tels que responsable pédagogique ou responsable de service formation par exemple.

Fiche métier : Concepteur digital learning

A l’heure de la formation 2.0, de nouveaux métiers émergent. Parmi eux, celui de concepteur digital learning, un expert de l’enseignement dont la mission principale est de concevoir des programmes de formation ludiques qui répondent à la fois aux besoins des apprenants et aux objectifs pédagogiques. Avec des missions variées riches de sens, ce métier polyvalent séduit de plus en plus de professionnels de l’enseignement.

Spiritual development. space for text. senior yoga , group sports and gymnastics. doing sports avec motif graphique

Le rôle du concepteur digital learning

Aussi appelé concepteur pédagogique en e-learning ou concepteur e-learning, c’est lui qui construit les programmes de formation. Il peut être amené à travailler dans de nombreux secteurs d’activité et n’a pas nécessairement besoin de maîtriser entièrement la thématique. Le rôle du concepteur est de retranscrire l’expertise et les connaissances des experts métier. Il collabore avec eux et adapte le contenu brut qu’ils lui fournissent pour créer des scénarios de formation.

Le principal objectif du concepteur en digital learning est de rendre le contenu des formations compréhensible, digeste et ludique afin que les apprenants les assimilent facilement. Pour cela, il structure les programmes, développe les modules et crée des ressources pédagogiques multisupports. Il peut s’appuyer sur de nombreux outils en ligne interactifs pour concevoir des supports d’apprentissage attractifs.

En lien aussi bien avec les apprenants que les experts métier, les formateurs et les organismes, le concepteur digital learning occupe un rôle central dans la formation en ligne.

Missions

  • Analyser les attentes et les besoins des apprenants
  • Collecter les ressources d’experts métier
  • Concevoir des scénarios pédagogiques ludiques
  • Réaliser des supports de formation sous différents formats (PDF, audio, vidéo, VR…)
  • Piloter leur production
  • Intégrer les cours sur des plateformes en ligne (Learning Management System)
  • Échanger avec les apprenants, les accompagner
  • Promouvoir ses formations en ligne
  • Gérer la mise à jour des contenus pédagogiques

Prérequis :

  • Capacités d’analyse et esprit de synthèse
  • Connaissance des outils informatiques
  • Sens de la pédagogie
  • Excellent relationnel et sens de la communication
  • Aisance à l’écrit et à l’oral

Quelle formation pour devenir Concepteur digital learning ?

La formation digitale est un métier relativement récent et encore peu encadré par des écoles ou universités. En revanche, quelques organismes expérimentés mettent leur expérience du terrain au service des apprenants.

Chez Evocime, centre de formation spécialiste des soft skills et des nouveaux métiers 2.0, nous avons développé un programme certifiant de Concepteur Pédagogique. En 3 à 5 mois, vous apprenez les bases de l’ingénierie pédagogique et à développer des scénarios créatifs et ludiques pour créer des programmes attractifs, quelle que soit la thématique.

Reconnu et inscrit au répertoire spécifique de France compétence, ce cursus peut entrer dans le cadre d’une formation continue, d’un contrat de professionnalisation, d’apprentissage ou d’une VAE. Il permet d’obtenir un niveau Bac +2.

Quel salaire ?

La rémunération d’un concepteur Digital Learning est variable et dépend grandement du mode d’exercice, de sa région et de son expérience. En général, le salaire d’un concepteur e-learning débutant s’élève à environ 30 000€ par an quand celui d’un professionnel senior peut atteindre 50 000€.

Quelles perspectives d’évolution ?

Le Concepteur digital learning peut exercer de différentes manières. Au cours de sa carrière, il peut ainsi être amené à travailler au sein d’un organisme de formation ou d’une entreprise en tant que salarié, en tant que consultant externe ou comme indépendant.

Grâce à sa polyvalence et ses compétences, il peut également évoluer vers d’autres domaines du e-learning tels que chef de projet e-formation ou encore diriger des équipes de production de contenu pédagogique.

Fiche métier : Chef de projet de transition numérique et écologique

Depuis quelques années, le numérique entraîne de fortes mutations et aucun secteur d’activité n’est épargné. A l’instar de ce tournant digital, la prise de conscience écologique se renforce et impacte de plus en plus d’entreprises. Alors que certains ont facilement pris le pli, voire sont nativement digitales et engagées sur le plan RSE, pour certaines filières et activités, la transition doit être opérée stratégiquement. Cet état de fait a donc fait naître un nouveau métier, celui de chef de projet de transition numérique et écologique.

Père et fils naviguant avec motif graphique

Le rôle du Chef de projet de transition numérique et écologique

Aussi appelé chef de projet transition numérique durable, le chef de projet de transition numérique et écologique joue un rôle essentiel auprès des organisations qu’il accompagne, en interne ou en tant que consultant. Il pilote et coordonne la transition numérique et responsable de l’entreprise et l’accompagne vers une mutation profonde et durable.

Toujours informé des nouvelles tendances en la matière, ce professionnel doit tenir compte des nouveautés réglementaires et d’usage. RSE, intelligence artificielle, machine learning, il identifie l’importance de ces évolutions majeures, leur impact présent et à venir sur chacun des postes de l’entreprise et accompagne une mutation progressive, nécessaire à améliorer toute la chaîne de valeur de l’entreprise en lui permettant de poursuivre sa croissance.

Au cœur du fonctionnement même de l’organisation, le chef de projet de transition numérique et écologique est amené à collaborer avec tous les acteurs de l’entreprise : direction, managers, collaborateurs, partenaires, fournisseurs…

Missions

  • Veille sur les usages numériques durables
  • Identification des besoins de l’entreprise
  • Rédaction d’un cahier des charges et d’un plan d’action
  • Déploiement progressif en collaboration avec les différents services
  • Accompagnement pluriel (RSE, QVT, marketing digital)
  • Pilotage des transformations en mode agile
  • Suivi analyse et reporting

Prérequis :

  • Bac +2
  • Solide culture digitale et écologique
  • Capacité à travailler en équipe
  • Aisance relationnelle et bonne communication
  • Organisation
  • Esprit d’analyse et de synthèse
  • Management d’équipe de projet
  • Gestion des budgets
  • Maîtrise de l’outil informatique

Quelle formation pour devenir chef de projet de transition numérique et écologique ?

La fonction de chef de projet de transition numérique et écologique compte parmi les nouveaux métiers. Il existe donc encore peu de formations académiques encadrées. Il est en revanche conseillé de disposer d’un bac +2 en gestion de projet numérique ou en ingénierie environnementale pour pouvoir suivre une formation professionnelle certifiante.

Chez Evocime, organisme de formation spécialisé dans les métiers 2.0, nous avons développé un cursus dédié : Manager des Transformations Numériques et Ecologiques. En seulement 399 heures, vous apprendrez à piloter des projets de transition en mode agile et aurez toutes les cartes en main pour vous lancer dans cette nouvelle carrière.

Quel salaire ?

Le salaire d’un chef de projet de transition numérique et écologique varie en fonction de l’entreprise et de l’expérience. En début de carrière, la rémunération d’un junior est généralement comprise entre 30 000 et 40 000€ bruts par an, soit environ 2500 à 3750€ bruts par mois. En fin de carrière, elle pourra avoisiner les 48 000€.

Quelles perspectives d’évolution ?

Le chef de projet de transition numérique et écologique peut travailler en tant que freelance ou salarié dans une grande entreprise, car seules les grandes structures peuvent se permettre de dédier un service interne à la transition numérique durable. Il pourra aussi bien effectuer ses missions dans le secteur privé que public.

Au fil de sa carrière il pourra évoluer en tant que consultant dans un cabinet de conseil spécialisé pour effectuer des missions longues durées chez de nombreuses organisations.

Fiche métier : Chargé de développement des ressources humaines

Le capital humain d’une entreprise compte sans aucun doute parmi ses plus précieuses ressources. Les fonctions RH, et le chargé de développement des ressources humaines en l’occurrence, occupent une fonction clé au cœur des enjeux sociaux de l’organisation. Aussi proches de la direction que des managers ou des collaborateurs, ils constituent un pivot de l’entreprise et prennent en charge la responsabilité de l’évolution de chacun.

Les vieux et les jeunes sportifs se saluent sur l'herbe avec motif graphique

Le rôle du chargé de développement des ressources humaines

Aux côtés de la direction, le chargé de développement des ressources humaines conçoit la stratégie RH de l’entreprise, la pilote et accompagne ensuite les managers dans sa mise en œuvre. Il analyse les besoins de son entreprise en développement des ressources humaines et gère des projets RH transversaux.

Ce métier polyvalent revêt différents aspects. Il touche à la fois à la formation, la gestion des carrières et le recrutement. Gestion des plans de développement de compétences et des évolutions de carrières (promotions internes, mobilité…), élaboration de la politique d’emploi, mise en place d’actions pour favoriser la qualité de vie au travail et l’engagement des salariés, le chargé de développement des ressources humaines est un couteau suisse. Il peut même participer à des actions de marque employeur ou faire évoluer la culture d’entreprise.

Le chargé de développement des ressources humaines est aussi le garant de la diversité au sein de l’entreprise. Il veillera ainsi à assurer l’égalité homme/femme, l’égalité des chances et l’insertion de personnes en situation de handicap.

Au quotidien, il accompagne également salariés et managers. Il peut collaborer régulièrement avec différents métiers du pôle RH comme le DRH ou le e-recruteur par exemple.

Missions

  • Analyse des besoins en compétences de l’entreprise
  • Définition et pilotage d’une stratégie ressources humaines durable
  • Élaboration des plans de formation et des plans de recrutement
  • Conseil et accompagnement des salariés
  • Mise en place et pilotage des outils RH et d’analyse

Prérequis :

  • Bac +3
  • Bonne connaissance du cadre légal et réglementaire (droit social, du travail, de la formation…)
  • Solide culture RH
  • Empathie et maîtrise de la communication bienveillante
  • Gestion de projet et organisation
  • Esprit d’analyse
  • Maîtrise de l’outil informatique

Quelle formation pour devenir chargé de développement des ressources humaines ?

Pour devenir chargé de développement des ressources humaines, il existe des formations professionnelles certifiantes. Accessibles avec un bac +3 dans la gestion des ressources humaines, elles permettent aux professionnels, dans le cadre de la formation continue, comme aux étudiants, de se spécialiser.

Chez Evocime, organisme de formation spécialisé dans les nouveaux métiers, les softs skills et le microlearning, nous avons développé une formation : Chargé de Développement RH. En 3 (ou 12 mois si alternance), elle vous permet de renforcer et acquérir toutes les compétences nécessaires pour exercer en tant que Chargé de développement des ressources humaines.

Quel salaire ?

La rémunération d’un chargé de développement des ressources humaines dépend de son lieu d’exercice et de son expérience. En général, son salaire mensuel brut oscille de 2500 à 3300€. En fin de carrière, il se situe entre 3700 à 4500€ bruts par mois.

Quelles perspectives d’évolution ?

Le chargé de développement des ressources humaines peut travailler dans tous types d’entreprise, en particulier les grandes structures disposant d’avoir un pôle RH développé, dans des associations ou institutions publiques, en tant que consultant dans un cabinet de conseil en ressources humaines ou encore comme freelance.

Au fil de sa carrière, ce professionnel des ressources humaines va acquérir de l’expérience et des compétences supplémentaires et pourra évoluer vers un poste de DRH.

Salon Présentiel

Nouvelle résolution : Trouver votre orientation !

Date :

Vous souhaitez démarrer cette nouvelle année du bon pied et vous (ré)orienter, nous vous proposons d’embarquer vers une nouvelle destination : le Salon du travail et de la mobilité professionnelle les jeudi 25 et vendredi 26 janvier.

Plongée sous l'eau avec motif graphique

Cet événement s’adresse à tous les actifs et demandeurs d’emploi qui souhaitent construire leur projet professionnel ou voguer vers de nouveaux horizons.

Que vous soyez en reconversion professionnelle, en quête d’une nouvelle expérience ou à la recherche d’un nouvel emploi, cette excursion n’attend plus que vous pour la quête de votre orientation.

Sur place, plusieurs espaces dédiés à :

– L’emploi

– L’emploi public

– La formation

– La mobilité

– L’entrepreneuriat

Pour notre part, nous aurons l’occasion de vous y présenter :

– Nos nombreuses formations aux nouveaux métiers du numérique dédiées aux personnes en transition, évolution ou reconversion professionnelle,
– Le Creative Lab notre offre unique et innovante qui regroupe 300 capsules micro-learning sur des thématiques diverses et variées.

Vous êtes partants ? Alors on vous donne rendez-vous à notre stand sur le Salon du travail et de la mobilité professionnelle les 25 et 26 janvier à la Grande Halle de la Villette à Paris de 10h à 18h.

C’est avec grand plaisir que la team Evocime vous attend nombreux !

Devenez Responsable des RH avec la Formation de Chargé de Développement RH, spécialisée en QVCT.

Vous êtes passionné par les relations humaines, la gestion des talents et l’optimisation des performances organisationnelles ? Formez-vous et devenez Responsable des Ressources Humaines et développez l’activité au sein de votre entreprise.

Je découvre le programme
Sports, piscine ou personnes en groupe pour commencer à sauter pendant l'entraînement, l'exercice ou l'entraînement physique avec motif graphique
Une jeune coureuse en position de départ sur une piste de course pendant l'entraînement

Le métier de Chargé de Développement RH : une fusion de compétences humaines et stratégiques

Le Chargé de Développement RH est le pivot entre les objectifs organisationnels et les ressources humaines. Son rôle central consiste à mettre en place des stratégies de développement des compétences, à favoriser l’épanouissement professionnel des collaborateurs et à anticiper les besoins en talents. En d’autres termes, c’est un architecte du capital humain.

 

Le rôle du Chargé de Développement RH s’étend à la représentation de l’entreprise dans la gestion quotidienne et opérationnelle des ressources humaines, tout en ayant une vision stratégique de l’évolution des métiers au sein de l’organisation. Il assume la responsabilité du climat social, contribuant à la construction de parcours professionnels significatifs.

 

En tant que gardien du respect de la réglementation sociale, le Chargé de Développement RH est également chargé d’optimiser la performance globale des ressources humaines. En tant qu’expert de la législation sociale, couvrant des domaines tels que la paie, la formation professionnelle et la prévoyance, il joue un rôle crucial pour éviter les erreurs pouvant engager la responsabilité de l’entreprise.

Je participe à la prochaine réunion d’information

Les mutations de la fonction RH en entreprise

La fonction RH subit actuellement une mutation sociale majeure. Les employés d’aujourd’hui recherchent du sens au travail et aspirent à s’intégrer dans une culture d’entreprise :

Pictogramme mise à jour

Valeurs et éthique

Pictogramme aventurier

Equilibre vie pro & vie perso

Pictogramme satisfaction

Reconnaissance

Pictogramme team de collaborateurs

Diversité & inclusion

Pictogramme RSE

Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE)

Les avantages d’une carrière de Chargé de Développement RH

Vous souhaitez évoluer vers une carrière en Ressources Humaines (RH) ? Découvrez les Top3 des bénéfices.

  • Polyvalence : travailler sur des aspects variés, de la gestion des talents à la gestion du changement.
  • Impact Social : contribuez au bien-être des collaborateurs, favorisez un environnement de travail positif et inclusif.
  • Évolution de Carrière : les Chargés de Développement RH sont souvent promus à des postes à responsabilités plus élevées en raison de leur expertise transversale.
Le couple amoureux plonge parmi les coraux et les poissons de l'océan

Dans quel type d’entreprise exerce un Responsable RH ?

Un Chargé de Développement RH s’exerce essentiellement au sein de cabinets, collectivités territoriales, associations ou d’entreprises (PME-PMI ou grandes entreprises) et ce quel que soit le secteur d’activité.

 

Un horizon prometteur pour les professionnels RH

Le rôle du Chargé de Développement RH devient de plus en plus central dans la stratégie des entreprises. En évoluant avec les nouvelles tendances telles que le travail à distance, la diversité et l’inclusion, les professionnels RH contribuent à façonner l’avenir du travail.

Je candidate

Vous souhaitez faire financer la formation de Chargé de Développement RH ?

Je découvre les financements

Nos chiffres clés 2023

Pictogramme satisfaction

92% de satisfaction

Pictogramme respect

71% de retour à l’emploi

à 6 mois

Nos derniers articles de blog

Vous épanouir, booster votre carrière, changer de métier… découvrez tous nos conseils.

Sports, piscine ou personnes en groupe pour commencer à sauter pendant l'entraînement, l'exercice ou l'entraînement physique avec motif graphique
Infographie

Date :

Infographie – L’expérience collaborateur au service de l’expérience client

Intimement lié, l’expérience collaborateur et l’expérience client doivent être un enjeu majeur pour les entreprise. En améliorant l’un, l’autre se trouve inévitablement impacté, de façon positive évidemment. Partant de ce constat, comment mettre en place des actions pour faire de votre expérience collaborateur la clé de voute de votre stratégie ?

Découvrir
Spiritual development. space for text. senior yoga , group sports and gymnastics. doing sports avec motif graphique
Infographie

Date :

Infographie – Le sexisme est-il dans le pré ?

À l’heure de l’égalité femmes-hommes et des mesure pour combattre le sexisme en entreprise. Peut-on dire que le monde agricole est en avance ou en retard sur le sujet ?

Découvrir
Groupe de supporters multiethniques célébrant la victoire de leur équipe avec motif graphique
Article

Durée : 3 min

Pourquoi former ses équipes à l’intelligence artificielle ?

Ce n’est plus un secret pour personne, à l’heure des Chat GPT, Midjourney et du machine learning, l’intelligence artificielle est en passe de bouleverser le monde du travail tel que nous le connaissons. Mais cette nouvelle technologie fait débat. Alors que certains craignent d’être remplacés par les machines, d’autres ont compris que l’IA générative se révèle un outil formidable, porteur de toutes nouvelles opportunités. Comment tirer parti de l’intelligence artificielle au quotidien ? Quels outils utiliser pour améliorer ses performances ? Comment faire comprendre l’intérêt de cette technologie à ses équipes et les former ?

Découvrir
Voir plus

Devenez Manager des Transformations Numériques et Ecologiques.

Vous aspirez à être un catalyseur du changement, à influencer positivement les entreprises et à façonner l’avenir numérique, écologique et humain ? Découvrez notre formation professionnalisante.

Je découvre le programme
Une jeune coureuse en position de départ sur une piste de course pendant l'entraînement
Groupe multiethnique des hommes et des femmes, surf sur la plage

Qu’est-ce que le Management de Transition ?

Le Manager de Transition est un professionnel aguerri, capable d’intervenir au sein d’une entreprise pour gérer des périodes de changement significatif. Que ce soit pour piloter une transformation numérique, mettre en place des initiatives écologiques ou favoriser une transition humaine, le Manager de Transition est le maître d’orchestre de l’innovation et du progrès.

Je participe à la prochaine réunion d’information

Les enjeux du Management de Transition ou Conduite du Changement.

Transition numérique

La révolution numérique est incontournable dans le monde des affaires. Les entreprises doivent s’adapter rapidement aux nouvelles technologies pour rester compétitives. En tant que Manager de Transition, vous serez le moteur qui permettra à ces entreprises de naviguer avec succès dans le paysage numérique en constante évolution.

Transition écologique

La prise de conscience croissante des enjeux environnementaux pousse les entreprises à repenser leurs pratiques. En tant que Manager de Transition, vous contribuerez à la mise en place de stratégies durables, réduisant l’empreinte carbone et favorisant le développement de pratiques écoresponsables.

Transition humaine

Au cœur de toute transformation, il y a les individus. En guidant les équipes à travers les phases de changement, le Manager de Transition crée un environnement propice à l’adaptabilité et à la croissance personnelle. La dimension humaine est cruciale pour garantir le succès de toute transition.

Les avantages de notre formation Manager de Transition Numérique et Ecologique.

Pictogramme conversion

Polyvalence

La formation en Management de Transition offre une polyvalence rare. Vous serez capable de vous adapter à différents secteurs d’activité, de résoudre des problèmes complexes et d’apporter des solutions innovantes, faisant de vous un atout inestimable pour toute entreprise.

Pictogramme RSE

Impact immédiat

En tant que Manager de la Conduite du Changement, vous serez en mesure de mettre en œuvre des changements rapides et efficaces. Votre impact sera immédiat, propulsant les organisations vers le succès et positionnant votre expertise au cœur de la réussite.

Pictogramme respect

Opportunités de carrière

Les Managers de Transition sont constamment sollicités dans un monde en constante évolution. Cette formation vous ouvrira des portes vers des missions stimulantes, vous permettant de diversifier votre parcours professionnel et de rester à la pointe des tendances du marché.

Vue aérienne d'un équipage d'aviron féminin dans leur coque de course, bateau à rames

L’Avenir du Management de Transition ou de la Conduite du Changement

Avec la poursuite des évolutions technologiques, des impératifs écologiques et des transformations sociétales, le rôle du Manager de Transition devient de plus en plus crucial. Les entreprises cherchent activement des leaders capables de guider leur passage vers l’avenir. En vous formant aujourd’hui, vous préparez votre carrière à prospérer dans un monde en constante mutation.

 

Le Management de Transition est bien plus qu’une carrière, c‘est une vocation qui vous positionne au cœur des grandes évolutions de notre temps. La formation que nous vous proposons vous permettra d’acquérir les compétences nécessaires pour être le leader dont les entreprises ont besoin pour réussir leur transition numérique, écologique et humaine.

Je candidate

Vous souhaitez faire financer la formation de Manager de Transition ?

Je découvre les financements

Nos chiffres clés 2023

Pictogramme satisfaction

84% de satisfaction

Pictogramme respect

71% de retour à l’emploi

à 6 mois

Nos derniers articles de blog

Vous épanouir, booster votre carrière, changer de métier… découvrez tous nos conseils.

Sports, piscine ou personnes en groupe pour commencer à sauter pendant l'entraînement, l'exercice ou l'entraînement physique avec motif graphique
Infographie

Date :

Infographie – L’expérience collaborateur au service de l’expérience client

Intimement lié, l’expérience collaborateur et l’expérience client doivent être un enjeu majeur pour les entreprise. En améliorant l’un, l’autre se trouve inévitablement impacté, de façon positive évidemment. Partant de ce constat, comment mettre en place des actions pour faire de votre expérience collaborateur la clé de voute de votre stratégie ?

Découvrir
Spiritual development. space for text. senior yoga , group sports and gymnastics. doing sports avec motif graphique
Infographie

Date :

Infographie – Le sexisme est-il dans le pré ?

À l’heure de l’égalité femmes-hommes et des mesure pour combattre le sexisme en entreprise. Peut-on dire que le monde agricole est en avance ou en retard sur le sujet ?

Découvrir
Groupe de supporters multiethniques célébrant la victoire de leur équipe avec motif graphique
Article

Durée : 3 min

Pourquoi former ses équipes à l’intelligence artificielle ?

Ce n’est plus un secret pour personne, à l’heure des Chat GPT, Midjourney et du machine learning, l’intelligence artificielle est en passe de bouleverser le monde du travail tel que nous le connaissons. Mais cette nouvelle technologie fait débat. Alors que certains craignent d’être remplacés par les machines, d’autres ont compris que l’IA générative se révèle un outil formidable, porteur de toutes nouvelles opportunités. Comment tirer parti de l’intelligence artificielle au quotidien ? Quels outils utiliser pour améliorer ses performances ? Comment faire comprendre l’intérêt de cette technologie à ses équipes et les former ?

Découvrir
Voir plus

Devenez Digital Learning Manager, l’expert que les écoles et entreprises s’arrachent.

Vous aspirez à maitriser les produits de formation et à les digitaliser ? Dans un monde où la technologie façonne notre façon d’apprendre et de travailler, devenir un Digital Learning Manager vous permettra d’appréhender les compétences nécessaires pour conduire la transformation digitale au sein d’une entreprise ou d’un organisme de froamtion.

Je découvre le programme
Couple d'aviron en kayak sur la mer brumeuse dans la baie d'Halong
Plan à angle bas de deux jeunes équipes de rugby s'affrontant dans une mêlée lors d'un match de rugby sur un terrain

Qu’est-ce qu’un Digital Learning Manager (DLM) ?

Un Digital Learning Manager, également appelé gestionnaire de formation numérique ou Chef de projet digital learning, est un professionnel chargé de concevoir, mettre en œuvre et gérer des programmes de formation utilisant des technologies numériques (e-learning). Son rôle est crucial dans un environnement où l’apprentissage en ligne, les outils numériques et les plateformes d’e-learning jouent un rôle de plus en plus prépondérant.

 

En somme, le travail d’un Digital Learning Manager consiste à rendre une formation attractive et adaptée aux utilisateurs. À lui d’imaginer des parcours d’apprentissage : tutos pour engager la réflexion, présentiel pour une dynamique projets, podcasts pour assimiler la théorie, contenus e-learning pour s’entrainer… Pas de limite, à condition de rester dans le budget, de répondre aux attentes et de favoriser l’engagement des participants.

Je participe à la prochaine réunion d’information

Quels sont les missions d’un Digital Learning Manager ?

Conception de programmes de formation numérique

Le Digital Learning Manager doit être capable de créer des programmes éducatifs en ligne adaptés aux besoins spécifiques de son organisation. Cela peut inclure des cours en présentiel, des modules de formation e-learning, des webinaires et d’autres formats d’apprentissage numérique.

Intégration de technologies éducatives

Le Digital Learning Manager est chargé de sélectionner et d’intégrer des outils et des technologies éducatives innovants pour améliorer l’efficacité de la formation. Cela peut inclure des plateformes d’apprentissage en ligne (LMS), des simulations, des modules interactifs, etc.

Gestion de projets

Le Digital Learning Manager supervise la mise en œuvre de projets de formation numérique, de la planification à l’exécution. Il coordonne souvent avec différentes équipes, notamment les concepteurs pédagogiques, les développeurs de contenu, etc.

Analyse des statistiques d’apprentissage

En utilisant des outils analytiques, le DLM évalue l’efficacité des programmes de formation. Il analyse les données d’apprentissage pour mesurer les progrès, l’engagement des apprenants et l’impact sur les objectifs fixés.

Veille technologique

Étant donné la rapide évolution des technologies, le Digital Learning Manager se tient informé des dernières tendances dans le domaine de l’éducation. Il explore constamment de nouvelles solutions pour améliorer la qualité et la pertinence des programmes de formation.

Attrayant femme forte voile avec son bateau avec motif graphique

En résumé, le Digital Learning Manager joue un rôle clé dans la modernisation des pratiques de formation, contribuant ainsi à l’efficacité organisationnelle en tirant parti des avantages offerts par les technologies numériques. Ce Chef de Projet Digital Learning doit avoir une compréhension approfondie des besoins du marché de l’éducation, des tendances éducatives et des technologies pour créer des expériences d’apprentissage en ligne enrichissantes et alignées sur les objectifs stratégiques de l’organisation.

 

Pour qui travaille le digital learning manager ?

Salarié d’un grand groupe rattaché au service formation ou référent digital d’un établissement de formation (universités, écoles ou organismes de formation), le DLM peut aussi être un indépendant, prestataire au service d’entreprises, de centres de formation ou de formateurs.

Je candidate

Vous souhaitez faire financer la formation de Digital Learning Manager  ?

Je découvre les financements

Nos chiffres clés 2023

Pictogramme satisfaction

92% de satisfaction

Pictogramme respect

71% de retour à l’emploi

à 6 mois

Nos derniers articles de blog

Vous épanouir, booster votre carrière, changer de métier… découvrez tous nos conseils.

Sports, piscine ou personnes en groupe pour commencer à sauter pendant l'entraînement, l'exercice ou l'entraînement physique avec motif graphique
Infographie

Date :

Infographie – L’expérience collaborateur au service de l’expérience client

Intimement lié, l’expérience collaborateur et l’expérience client doivent être un enjeu majeur pour les entreprise. En améliorant l’un, l’autre se trouve inévitablement impacté, de façon positive évidemment. Partant de ce constat, comment mettre en place des actions pour faire de votre expérience collaborateur la clé de voute de votre stratégie ?

Découvrir
Spiritual development. space for text. senior yoga , group sports and gymnastics. doing sports avec motif graphique
Infographie

Date :

Infographie – Le sexisme est-il dans le pré ?

À l’heure de l’égalité femmes-hommes et des mesure pour combattre le sexisme en entreprise. Peut-on dire que le monde agricole est en avance ou en retard sur le sujet ?

Découvrir
Groupe de supporters multiethniques célébrant la victoire de leur équipe avec motif graphique
Article

Durée : 3 min

Pourquoi former ses équipes à l’intelligence artificielle ?

Ce n’est plus un secret pour personne, à l’heure des Chat GPT, Midjourney et du machine learning, l’intelligence artificielle est en passe de bouleverser le monde du travail tel que nous le connaissons. Mais cette nouvelle technologie fait débat. Alors que certains craignent d’être remplacés par les machines, d’autres ont compris que l’IA générative se révèle un outil formidable, porteur de toutes nouvelles opportunités. Comment tirer parti de l’intelligence artificielle au quotidien ? Quels outils utiliser pour améliorer ses performances ? Comment faire comprendre l’intérêt de cette technologie à ses équipes et les former ?

Découvrir
Voir plus

Nos dernières actualités

Participez à notre prochaine réunion d'information

Fréquemment, nous organisons des réunions d'information à distance afin de présenter Evocime, les formations métier proposées, les campus, l'équipe pédagogique etc. Profitez-en pour poser toutes vos questions !

Pas de dates planifiées pour le moment, contactez-nous

Téléchargez le programme

Vous le recevrez directement par email dans quelques instants.

Candidatez à la formation

Nos équipes reviendront vers vous pour la suite du processus de candidature.