Article

Comment appliquer le management participatif à son organisation ?

Date :

Notre rapport au travail a largement évolué et les méthodes managériales n’ont pas été épargnées par ces bouleversements. Ces dernières années ont mis en lumière le besoin d’épanouissement des salariés et le management toxique pratiqué dans certaines entreprises.

Des joueuses de football célèbrent leur victoire avec motif graphique

Si la norme a longtemps été l’approche directive, elle laisse progressivement la place à de nouveaux modèles, tels que le management participatif. Dans de bonnes conditions, ce dernier se révèle avantageux pour les salariés comme pour l’entreprise et peut même s’inscrire dans une démarche de QVT.

En quoi consiste le management participatif ?

En opposition au modèle traditionnel dit hiérarchique, autoritaire, directif, paternaliste ou encore pyramidal, au sein duquel les décisions sont prises par la direction et les managers, le management participatif redonne le pouvoir aux salariés. On l’appelle aussi bottom-up car il renverse les relations hiérarchiques.

Basé sur l’intelligence collective, ce modèle démocratique consiste à impliquer l’ensemble des collaborateurs dans la vie de l’entreprise, les choix stratégiques et la résolution de conflits. La prise de décision requiert concertation et consensus, elle implique un dialogue permanent.

Pour fonctionner, un management participatif nécessite beaucoup de communication et de la confiance. Mais contrairement aux idées reçues, autonomie ne signifie pas liberté totale, chacun doit se conformer aux valeurs et à la culture d’entreprise et remplir ses objectifs. Bien que l’approche soit plus horizontale, le manager remplit toujours un rôle d’encadrement important.

Avantages et inconvénients :

Le management participatif permet de créer un climat social apaisé et participe à améliorer la qualité de vie au travail. Alors que 81% des Français pensent que le bien-être est un enjeu prioritaire[1], il présente de nombreux avantages :

  • Favorise la créativité et l’émergence d’idées
  • Améliore la conduite des projets
  • Améliore l’engagement des collaborateurs
  • Réduit le turn-over et l’absentéisme
  • Améliore la performance individuelle et collective

En revanche, ce style de management doit remporter l’adhésion de tous. Impliquant un grand nombre de personnes, il peut ralentir les processus décisionnels et entacher l’agilité de l’organisation.

Comment le mettre en place dans son entreprise ?

Cette méthode repose sur 5 grands principes :

  • La mobilisation :

Il n’y a pas de management participatif sans l’adhésion de l’ensemble des collaborateurs. Tout l’enjeu de ce modèle est de fédérer autour du projet et des valeurs de l’entreprise pour bénéficier de la mise en commun des compétences et des talents de chacun.

  • Responsabilisation et concertation :

Une partie du pouvoir de décision est déléguée aux équipes. Pour cela, il est primordial d’établir un dialogue, de faciliter les échanges et de recueillir les idées de tous. Grâce à une bonne circulation de l’information, les collaborateurs ont plus de latitude et d’autonomie dans l’exécution de leurs missions.

  • Développement personnel :

Le bon fonctionnement de ce modèle managérial repose sur la communication et l’organisation. La direction doit créer le terrain propice à l’expression et encourager le développement des compétences et des soft skills. Les managers peuvent être accompagnés avec une formation en management d’équipe.

  • Régulation :

Ce modèle accorde une grande importance à l’autonomie du collaborateur. Pour autant, il reste encadré et grâce à la mise en place de dispositifs d’autocontrôle, chacun peut évaluer son activité en fonction d’indicateurs précis prédéfinis.

  • Résolution de conflits

Dans cette méthode, on considère que les personnes touchées par une problématique sont les mieux placées pour y remédier. La gestion des conflits est ainsi replacée entre leurs mains et la direction n’est supposée intervenir qu’en dernier recours.

Il est important de noter qu’un changement de style managérial ne peut pas s’effectuer du jour au lendemain. D’autant qu’il nécessite l’adhésion générale et la mise en place de nouveaux process et outils. Si vous souhaitez adopter le management participatif, procédez avec méthode en suivant les étapes incontournables de la conduite du changement. Pensez surtout à impliquer vos collaborateurs dès l’initiation de ce projet et à aménager des espaces de discussion.

Partagez cette actualité

Notre blog

Groupe de supporters multiethniques célébrant la victoire de leur équipe avec motif graphique
Article

Durée : 3 min

Pourquoi former ses équipes à l’intelligence artificielle ?

Ce n’est plus un secret pour personne, à l’heure des Chat GPT, Midjourney et du machine learning, l’intelligence artificielle est en passe de bouleverser le monde du travail tel que nous le connaissons. Mais cette nouvelle technologie fait débat. Alors que certains craignent d’être remplacés par les machines, d’autres ont compris que l’IA générative se révèle un outil formidable, porteur de toutes nouvelles opportunités. Comment tirer parti de l’intelligence artificielle au quotidien ? Quels outils utiliser pour améliorer ses performances ? Comment faire comprendre l’intérêt de cette technologie à ses équipes et les former ?

Découvrir
Jeunes athlètes en cours d'exécution dans un relais de piste avec motif graphique
Article

Durée : 3 min

Comment adopter un leadership inspirant ?

Il ne fait aucun doute que manager une équipe est un travail qui requiert de l’expérience et un certain nombre de soft skills. Si tout l’enjeu du manager est de maintenir la motivation de ses équipes, rien ne peut mener une équipe aussi loin que la fédérer et l'inspirer. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, devenir un leader inspirant n’est pas qu’une question de talent inné ou de charisme, il est possible de l’apprendre et de cultiver sa posture. Comment faire pour adopter un leadership inspirant ?

Découvrir
Homme en équilibre entre le mur du port avec un pied sur un voilier, poussant le bateau loin de avec motif graphique
Article

Durée : 3 min

Comment améliorer sa performance commerciale ?

La performance commerciale est la capacité d’une entreprise à vendre le bon produit ou service à ses clients. Elle s’évalue en fonction de différents KPI tels que le nombre de ventes, le taux de conversion, le chiffre d’affaires ou encore la marge générée. L’optimisation de la performance commerciale vise à générer plus de ventes en mobilisant moins de temps ou d’énergie. Cela repose en grande partie sur l’équipe de vente, un pivot de l’entreprise, au cœur du développement des sociétés. Comment maintenir une équipe commerciale motivée, compétente et orientée vers les résultats pour améliorer la performance de l'entreprise ?

Découvrir
Voir les articles du blog