Dix conseils pour votre cybersécurité

Dix conseils pour votre cybersécurité

écrit par evocime le 23-07-2018

 

  1. Investissez dans la cybersécurité et formez vos collaborateurs. Le ROI est rapide :

105 000 $ pour une PME disposant de 2 bureaux et 100 terminaux selon l’étude Kaspersky / montant de la formation, matériel antivirus 54 300 $ par an, soit 754 $ par semaine : (105000/754) x 100 = 1 392 % !

 

  1. Prenez le temps de réviser vos pratiques.

 

  1. Informez régulièrement vos collaborateurs sur les nouvelles menaces.

 

  1. Diffusez des exemples d’entreprises similaires aux vôtres qui ont été attaquées.

 

  1. Mettez des méthodes et outils de pilotage de votre sécurité en place.

 

  1. Organisez des jeux ou concours pour mobiliser vos collaborateurs sur ces enjeux.

 

  1. Pourquoi ne pas instituer des primes basées sur les économies générées pour motiver les utilisateurs qui diffusent les bonnes pratiques et alertes ?

 

  1. Impulsez une démarche de progrès et d’innovation depuis ces activités.

 

  1. Profitez de votre connaissance pour créer un nouveau produit ou service à destination de vos clients ou fournisseurs !

 

  1. Testez régulièrement votre résilience aux attaques.

 

Vous pouvez également suivre l’e-learning EVOCYB 

 

Par ailleurs, si vous étiez un hacker, laquelle de ces deux solutions choisiriez-vous ?

  • Vous pouvez entrer par des outils technologiques et rechercher des failles de sécurité. Mais les chiffrements, les antivirus, les firewalls… rendent les accès de plus en plus difficiles et donc vos actions coûteuses et risquées.
  • La deuxième solution est simple. Elle consiste à toucher un individu qui est mal informé sur les menaces et qui ne connaît pas les bonnes pratiques, en lui adressant un faux courriel par exemple. Cette action demande peu de temps et elle est peu coûteuse.

 

À l’évidence vous choisiriez plutôt de cibler la personne qui vous donnera accès à l’entreprise.

Vous avez récemment lu :

« Une faille détectée quasi instantanément coûte en moyenne 28 000 $ aux PME, pouvant atteindre 105 000 $ si elle n’est pas détectée pendant plus d’une semaine. En termes de données, une moyenne de 417 dossiers sont compromis, même avec une détection instantanée. Ce chiffre passe à plus de 70 000 si la faille n’est pas détectée pendant plus d’une semaine »

(étude sur le site du géant de l’antivirus Kaspersky)

Vous savez également que l’exploitation de son capital informationnel et immatériel, l’atteinte à sa réputation et son blocage informatique peuvent mettre l’entreprise en péril, à l’image de la société Clermont Pièces.

Vous comprenez donc rapidement que les ressources technologiques des entreprises ne peuvent pas grand-chose contre les attaques !

Ainsi, pour les entreprises, force est de constater que l’homme est le meilleur actif de votre défense numérique.

Laisser un commentaire

Les commentaires

A PROPOS

Conseiller, Créer, Digitaliser et Animer les savoirs sont les expertises désormais rassemblées au sein d’evocime.

NEWSLETTER

LES DERNIERS TWEETS

Top