Il y aurait 4 manières d’apprendre sur Internet, selon une étude du GIS « Marsouin »

Il y aurait 4 manières d’apprendre sur Internet, selon une étude du GIS « Marsouin »

écrit par Patrice REMEUR le 08-11-2017

apprendre grâce aux outils numériques

 

« Une grande majorité des internautes ont recours aux outils numériques pour approfondir leurs connaissances de manière informelle. Près de 9 internautes sur 10 utilisent Internet pour approfondir un sujet qui les intéresse, et ils sont plus de 6 sur 10 à l’utiliser pour acquérir des savoir-faire (via des vidéos, forums, tutoriels, blogs, etc.). » Ce sont les résultats que vient de publier l’enquête Capacity réalisée par le GIS « Marsouin ».

 

La classe sociale détermine le comportement

Les internautes qui se sentent à l’aise avec internet et recherchent un peu d’informations sur internet représentent 29 % des internautes. « Dans cette classe, les employés sont plus fréquents que dans la population générale, ainsi que les personnes de 35-49 ans, ayant un niveau d’études de type Bac ou CAP/BEP, vivant en concubinage, avec un revenu mensuel pour le foyer entre 2 000 et 2 900€ » note l’étude.

Les pratiques d'apprentissage en fonction de la classe sociale

Une autre catégorie est constituée par les personnes les moins à l’aise avec le numérique (17 % des internautes). Leurs usages dédiés à l’apprentissage sur Internet sont très pauvres. Par exemple, ils n’utilisent jamais Internet pour chercher la définition d’un mot, chercher une information ou vérifier un fait, ni approfondir un sujet qui les intéresse (actualité, histoire, etc.).

Les plus aisés profitent davantage de l’accessibilité des connaissances

La dernière catégorie est constituée d’individus ayant l’usage le plus intensif d’Internet. Ce sont ceux qui participent également le plus régulièrement à des cours à distance. Ils représentent 4 % des internautes. Ils profitent des opportunités d’apprentissage. « Les étudiants sont surreprésentés, tout comme les 18-24, les 25-34 ans et les célibataires » relève l’étude.

Enfin, seuls 15 % des internautes interrogés disent avoir participé à un cours à distance. « Cette minorité est dans l’ensemble plus jeune, plus diplômée et plus riche que l’ensemble des internautes. »

L’exploitation de la connaissance reste corrélée au statut socio-économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires

Ninie
A mon avis,l'internet est une banque de donnée et des information acquérir; et presque à la porté de tout le monde; Il suffit juste un peu de curiosité pour augmenter la connaissance,d'ailleurs les jeunes de nos jours doivent approfondir leurs savoir en surfant et naviguant sur internet par la voie des formations à distance

A PROPOS

Conseiller, Créer, Digitaliser et Animer les savoirs sont les expertises désormais rassemblées au sein d’evocime.

NEWSLETTER

LES DERNIERS TWEETS

Top